Les musiciens des concerts scolaires

Vincent FRIBERG (hautbois) :

Vincent FRIBERG, hautboïste, pianiste, compositeur, a fait des études de hautbois et de piano au Conservatoire de Bourg-la-Reine. Il a ensuite obtenu le Premier prix de hautbois à l’unanimité au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, dans la classe de Pierre Pierlot en 1978. Il entreprend aussi l’étude de l’harmonie avec J-C Raynaud. Depuis 1988, il est membre de la SACEM en tant que compositeur. En 2000, il fait paraître un CD « Le coeur et la mémoire » , comprenant quelque unes de ses nombreuses oeuvres de musique de chambre. Les partitions sont éditées chez Fertile Plaine et Fortin. Vincent Friberg est professeur de hautbois dans les conservatoires de Brunoy,
Bussy-Saint-Georges et Clermont de l’Oise. Il se produit régulièrement en concert avec l’Orchestre « Bel Arte » et avec 2 formations de musique de chambre : « Arte Musicale » (musique baroque) et le « Quintette à Vent du Val d’Yerres ».


Claire GILLET (contrebasse) :

Claire Gillet a grandi en Haute-Savoie. Engagée dans des études musicales avec le piano, elle découvre la contrebasse à 17 ans et décide d’en faire son instrument principal. Sa rencontre avec le contrebassiste compositeur Marc Marder est déterminante et l’incite à poursuivre son parcours dans la classe de Jacques Cazauran au Conservatoire Régional de Versailles. Tout en suivant une solide formation classique, elle s’initie par ailleurs à d’autres styles musicaux : jazz, gwoka, world, oriental, chanson… Préférant les petites formations et les musiques « populaires », elle s’engage alors dans la création et partage la scène avec : ZON, Faton Cahen, Makaïa, Mariane Mille, Michel Jeanneret, Jean-Jacques Lemaitre, Franck Zerbib, Touve Ratovondraheti, Solorazaf, Les Toboggans poétiques… Elle participe à de nombreux enregistrements et musiques de scène avec Maïté Fossen, Alain Lithaud, Le Nada Théâtre, Jacques Villeret (La contrebasse), Martine Reinbold, Idrissa Ouedraogo … Depuis 2009, elle enseigne à l’école de musique du clermontois tout en continuant à se produire sur scène principalement aux côtés du groupe Makaïa, du collectif Les Toboggans poétiques et du bal du Limonaire.


Rémy SEGUIN (violoncelle) :

Premier prix de Musique de Chambre du CRR de Boulogne-Billancourt, il suit l’enseignement de l’Académie Franz LISZT de Budapest en Hongrie. Puis il intègre plusieurs orchestres dont ceux de la Radio-Télévision Italienne à Rome et celui du Festival d’Opéra des Arènes de Vérone. Il enseigne actuellement comme professeur titulaire dans l’Oise et les Yvelines. Il est membre fondateur du duo « La Corde Qui Vibre » avec la violoncelliste Katia Renard. Parallèlement, il se produit régulièrement en sonate avec la pianiste Leonor Rondeau.

Bruno HABIF (clarinette) :

Né en 1960, débute l’apprentissage de la clarinette à l’âge de 13 ans à Compiègne, sa ville natale. Il se dIrige successivement vers les conservatoires d’Amiens, de la Ville de Paris et d’Aulnay-sous-Bois où il obtient plusieurs prix de musique de chambre et de clarinette.

Il étudie notamment avec Claude Desurmont et Michel Arrignon. Dans le même temps, il s’intéresse à l’harmonie en suivant les cours de Pierrette Mari au Conservatoire Berlioz de Paris. Attiré par l’enseignement et la pédagogie, il est titulaire du Diplôme d’État de clarinette et du diplôme de Professeur d’Enseignement Artistique en 2007.

Actuellement professeur dans l’Oise à l’École de Musique du Clermontois, il dispense des cours de clarinette, de musique d’ensemble et d’orchestre et intervient dans les écoles primaires et secondaires.

Parallèlement à sa carrière de professeur, il mène une activité d’interprète dans des domaines musicaux variés en intégrant différentes formations de chambre telles que le Trio Isara, le Quatuor Antarès, l’Ensemble Instrumental du Valois…

Il participe à la création d’œuvres d’Antoine Tisné et du compositeur amiénois Yvon Bourrel. Il se produit également avec l’Orchestre de Chambre Français, l’Orchestre Français d’Oratorio, l’Orchestre des Concerts Lamoureux, ou encore l’Orchestre Albéric Magnard. Avec ce dernier, il participe à plusieurs productions au Théâtre Impérial de Compiègne sous la direction artistique de Pierre Jourdan. Il interprète aussi une musique plus éclectique, notamment en tant que première clarinette du quatuor 4 de Pic’.

Renaud LAVALLARD (guitare) :

Baigné depuis toujours dans le milieu artistique et dans celui de l’éducation populaire grâce à des parents enseignants et artistes amateurs éclairés et sensibles, Renaud Lavallard a fait de ses deux passions, la musique et la transmission auprès du plus grand nombre, son métier. Intervenant en milieu scolaire, auprès de la petite enfance, professeur de guitare, il enseigne et donne des concerts en France et à l’étranger depuis plus de 30 ans.

Virginie DUPRESSOIR (comédienne et metteur en scène) :

Elle est comédienne pour différentes compagnies dont La Fabrique à Théâtre dans Les Femmes savantes de Molière (dans une mise en scène baroque de Jean-Denis Monory), le Théâtre de L’Orage dans Les Nuées d’Aristophane notamment, Le testament du père Leleu de Roger Martin du Gard.
Avec Telli Sabata elle joue dans Le Monde est en Feu de Juliane Stern à qui elle commande l’écriture de Label Utopie sur l’utopie réalisée du familistère de Godin et « Odette Sauvage, une résistante« , une figure locale de la résistance clermontoise. Ces deux dernières créations se réalisent au sein de sa propre compagnie : Le Théâtre du Pressoir qui investit le champ historique et patrimonial de son territoire de l’Oise et des Hauts-de-France.
Elle est aussi clown de théâtre dans des solos, duos et crée le personnage de Pivoine d’Orange alliant théâtre baroque et burlesque et lance ses épisodes Pivoine montre ses saints. Sa prochaine création fera revivre Louise Michel au Donjon de Clermont.