Florent Karrer

Baryton

C’est en 2012, après avoir obtenu un master de recherche en « Histoire de la Pensée politique » à Sciences Po Lyon que Florent découvre le chant lyrique et décide d’en faire son métier. Musicien déjà confirmé par des années de pratique du violon, puis de la guitare, de la contrebasse et d’autres répertoires vocaux, il se lance rapidement dans la domestication de sa voix de baryton lyrique et sort diplômé du Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Lyon en 2017, après quatre années d’études dans la classe de Brian Parsons et Sylvie Leroy. Il y développe son apprentissage du métier de chanteur tout en cultivant sa polyvalence.

Il fonde avec Chloé Elasmar le duo Vagabond qui est récompensé lors de l’édition 2015 du concours international de Gordes, et travaille la musique de chambre avec de grands interprètes tels que David Selig, François Le Roux ou Jeff Cohen. Il se produit également régulièrement avec divers ensembles en tant que soliste, en balayant un large répertoire allant des musiques baroques ( Messie de Händel, Vêpres de Monteverdi…) aux créations contemporaines en passant par le grand répertoire romantique et moderne (requiems de Fauré et de Duruflé, Stabat mater de Rossini…).

Toujours au contact du public, il participe à la démocratisation du répertoire classique au travers de concerts pédagogiques et de productions avec et pour enfants, en tenant par exemple le rôle de Papageno dans une « Petite Flûte enchantée » depuis plusieurs années, mais également en incarnant le rôle de Peter dans Hansel et Gretel d’Humperdinck en plein air avec la compagnie Justiniana.

Sur scène se fait remarquer pour son énergie et sa capacité à passer d’un registre comique à des attitudes inquiétantes à travers divers rôles opératiques: le Comte Robinson dans le Mariage secret de Cimarosa, Don Giovanni chez Mozart – en atelier avec Jean-François Sivadier-, Moralès dans Carmen -avec la compagnie CALA- ou encore le personnage de Robert dans l’opéra contemporain 926,5 de Suzanne Giraud. A l’aise dans le passage de la voix parlée à la voix chantée, il se produit occasionnellement en récitant et a eu l’occasion de mettre en avant ses compétences de comédien dans différents rôles d’opérette, notamment celui de Florestan dans Véronique de Messager ou celui d’Agamemnon chez Offenbach, mais également dans le théâtre musical avec la Compagnie des Gentils.