Yumiko Tanimura

Amour et opéra à  ArtignyYumiko Tanimura

Née à Kyoto au Japon, Yumiko TANIMURA obtient le premier prix de Chant à l’Université des Arts de Kyoto, puis s’installe en France en 2001, et effectue le cycle de perfectionnement au CNSM de Paris. Elle obtient également un diplôme de musique ancienne au CNR de Paris.

Lauréate du Grand Prix du « Concours International Nadia et Lili Boulanger » à Paris en 2003, et demi-finaliste du « Concours Reine Elisabeth » à Bruxelles en 2004, elle reçoit le Premier Prix du « Concours International de Musique de Chambre de Lyon » en 2006.

Yumiko Tanimura a chanté le rôle de Gretel dans « Hänsel und Gretel » de Humperdinck à Osaka, Juliette dans « The little Sweep » de Britten au théâtre Biwako, la Première Fée dans « The Fairy Queen » de Purcell à Rouen, et s’est produite dans la création grecque du « Martyre de St. Sébastien » de Debussy à Athènes avant de triompher, à Osaka, dans  le rôle-titre de « Deidamia », dernier opéra de Haendel. En 2011, elle a préparé le rôle de Cléopâtre dans « Jules Cesar » de Haendel pour la tournée de Jean-Claude Malgoire et en 2012, le rôle de Berta dans « Il Barbiere di Siviglia »de Rossini à Tourcoing, également dirigé par Malgoire.

Elle a interprété un grand nombre d’Oratorios et de pièces de musique sacrée parmi lesquels « les Passions », « la Messe en Si » et des cantates de Bach, « le Messie » de Haendel, « la Messe en Ut » et « le Requiem » de Mozart, « La Création » et  « les Saisons » de Haydn, « le Requiem Allemand » de Brahms , « Elias » et « Paulus » de Mendelssohn… dans des festivals tels que la Folle journée de Nantes avec l’Orchestre Sinfonia Varsovia et la Folle Journée de Tokyo, sous la direction de Michel Corboz.  En 2008, elle a chanté  « Carmina Burana » au théâtre des Champs-Elysées sous la direction de Yutaka Sado.

Elle s’est également produite aux festivals de la Chaise-Dieu, de Vézelay, de Noirlac, d’Amiens avec l’orchestre de Picardie ainsi qu’à l’étranger : Genève, Lausanne, Copenhague, Valencia, Lisbonne, Kyoto et Tokyo… avec divers orchestres européens et japonais.

En 2006, elle a été nominée aux Victoires de la Musique Classique dans la catégorie  » Révélation Internationale ».

Passionnée de musique de chambre, elle donne de nombreux récitals dans des festivals tels que les Flâneries Musicales de Reims, l’Orangerie de Sceaux, le Festival de Deauville, ainsi qu’à Paris, Düsseldorf et Venise…  Elle chante à la Cité de la musique « Le Tombeau de Claude Debussy »  de Maurice Ohana sous la direction de Jean-Claude Pennetier, et participe à une production des Liebeslieder de Brahms mise en scène par Vincent Vittoz au théâtre de Chartres.

Enfin, elle collabore avec des compositeurs contemporains tels Gyorgy Kurtag et Henri Dutilleux.

Parmi ses projets à venir, le rôle de soprano solo dans “ Stabat Mater” de Poulenc avec le Kyoto Symphony Orchestra à Kyoto et un récital de lieder au festival de musique de chambre de Quimper.