Dimanche 13/10 – Piano et Voix, Les Grands airs d’Opéra

Concert ‘Opéra tour’ en clôture à 16 heures

Un voyage opératique à travers de grands airs d’opéra, de Mozart aux grands compositeurs italiens !

Chloé Jacob, soprano
Séraphine Cotrez, mezzo-soprano
François Almuzara, ténor
Florent Karrer, baryton
Sylvie Leroy, piano

  • La Flûte enchantée de W.A Mozart : Papageno (Air et duo)
  • Les Noces de Figaro de W.A Mozart : Chérubin (« non son piiù»)
  • Roméo et Juliette de C. Gounod : Air de Roméo «Lève-toi, soleil !»
  • Iolanta de P.I Tchaïkovski : Air de Iolanta du 1er acte
  • Don Juan de W.A Mozart : Sérénade de Don Giovanni
  • Le Barvier de Séville de G. Rossini : Rosine et Figaro
  • (Duo «Dunque io son…»)
  • La Bohème de G. Puccini : Mimi et Rodolphe (Duo du 1er acte)
  • La fiancée du tsar de N. Rimsky-Korsakov : Lioubacha (Chanson de Lioubacha)
  • Eugène Onéguine de P.I Tchaïkovsky : Tatiana (Scène de la lettre)
  • Werther de C. Massenet : Charlotte et Werther (Air des lettres, Charlotte)
  • Les pêcheurs de perles de G. Bizet (Duo, Nadir et Zurga )
  • Norma de V. Bellini : Norma et Adalgise (duo)
  • Eugène Onéguine de P.I Tchaïkovsky : Lenski et Onéguine (Duel Lenski, Onéguine)
  • Didon et Énée d’H. Purcell (Air de la mort de Didon : «When I am laid in earth»)
  • Fidelio de L.V Beethoven (Quatuor du 1er acte, Marzelline, Fidelio, Rocco, Jaquino)

Où ceux qui font l’opéra et ceux qui l’écoutent se rejoignent-ils ? D’où vient que l’on se projette un jour dans la peau d’un chanteur d’opéra ? À la source de cette passion, il y a… l’art lyrique lui-même, cette technique fascinante qui fait passer la voix humaine par-dessus un orchestre sans besoin d’aucun microphone… La joie inexplicable qui en découle… Vous êtes-vous déjà fait souhaiter à l’improviste votre anniversaire par des chanteurs « lyriques » ? Un “happy birthday” à plusieurs voix, parfaitement justes et enveloppantes… c’est comme se faire porter en triomphe. L’opéra nous transporte tout naturellement dans le domaine des passions à l’état pur. Loupe géante sur l’âme humaine, il y a en lui du grand divertissement et de l’extrême psychologie, c’est une grande liesse exprimant parfois la plus grande solitude. Comment ne pas s’y reconnaître ?

Quatre jeunes chanteurs vous révèlent dans ce concert ce qu’ils préfèrent dans leur art et dans leur métier.

Chloé Jacob, Soprano
Séraphine Cotrez, Mezzo-soprano
Florent Karrer, Baryton
François Almuzara, Ténor
François Almuzara, Ténor

Sylvie Leroy, Piano