Dimanche 22/09 – Les Musiciens de St Julien

Concert baroque en ouverture, à 17 heures :
VIVALDI, le souffle des saisons !

Les 4 Saisons, La Tempesta di mare, La Notte…

PAR LES MUSICIENS DE ST JULIEN :

François Lazarevitch | flûte traversière, à bec, musette et direction -Augustin Lusson et Josef Zak | violons – Sophie Iwamura | alto – Gautier Blondel | contrebasse – Patrick Langot | violoncelle – Marie van Rhijn | clavecin – André Henrich | théorbe et guitare

http://www.lesmusiciensdesaintjulien.fr/

Programme :

  • L’Automne concerto en fa majeur op 8 n°3 pour flûte traversière, cordes et basse continue
  • L’Hiver concerto en fa mineur op 8 n°4 pour flûte traversière, cordes et basse continue
  • La Tempesta di Mare Concerto en fa majeur op 10 n°1, RV 433 pour flûte à bec alto, cordes et basse continue
  • Arrangement de Nicolas Chédeville : Le Printemps concerto pour musette, deux violons et basse continue
  • L’Été concerto en sol mineur op 8 n°2 pour flûte, cordes et basse continue
  • La Notte concerto en sol mineur op 10 n°2 RV 439 pour flûte traversière, cordes et basse continue.

Depuis 2006, les Musiciens de St Julien et son fondateur François Lazarevitch nous font partager leur passion pour la musique ancienne et baroque. Au fil de concerts, de tournées en France, en Europe et en Amérique, les Musiciens de St Julien ont affermi une présence forte sur la scène française et internationale, qui fait l’unanimité auprès du public comme de la presse spécialisée. Avec treize CD labellisés Alpha Classics, éditeur reconnu pour la qualité de ses enregistrements, les Musiciens de St Julien deviennent incontournables et leur dernier CD intitulé Purcell, Songs and dances (octobre 2018) ne déroge pas à la règle.
Cet ensemble unique « dépoussière » les partitions anciennes et nous livre une relecture festive (inspirée par l’adaptation de Nicolas Chédeville) des Quatre Saisons et autres concertos, où alternent les instruments solistes (musette, flûte à bec et traversière). Une énergie réjouissante s’en dégage et ravive les couleurs de ces partitions que l’on croyait connaître…