Alice Julien-Laferrière

Le parcours d’Alice lui fait étudier aussi bien le piano que le violon, les Lettres Modernes et le théâtre. Ayant choisi de se spécialiser dans le violon baroque lors de ses études au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Lyon, elle réunit ces disciplines dans les projets de l’Ensemble Artifices, qu’elle crée en 2012.

Spécialisée dans les répertoires du XVIIe et du XVIIIe siècle, Alice est régulièrement invitée en soliste ou dans divers ensembles tant en France qu’à l’étranger. Alice a fait plus spécifiquement partie en tant que premier violon de l’Ensemble Correspondances, des Surprises, et du Concert Brisé avec lesquels elle a enregistré de nombreux disques et joué dans les plus grandes salles d’Europe et de part le monde, avant de choisir de se consacrer plus intensément à ses projets et à réduire les tournées lointaines.

En 2018 Alice s’installe en Saône-et-Loire, afin d’y développer un projet artistique comprenant les activités de l’Ensemble Artifices, le développement de la Turbine, lieu dédié aux relations culturelles que l’homme entretient avec son environnement, ainsi que les éditions Seulétoile qui y voient le jour en 2019, avec les publications de l’Ensemble Artifices, bientôt suivies par d’autres projets de livres et de disques.

Alice se consacre également au Duo Coloquintes qu’elle a fondé avec la violiste Mathilde Vialle, et dont le premier disque, Froberger en tête à tête, paru en 2016, est suivi d’un second volume consacré à Louis Couperin, paru en mars 2020 et publié aux éditions Seulétoile.

Au cœur de plusieurs autres projets qu’elle choisit pour leur intérêt musical et humain, on la retrouve l’ensemble Ground Floor (disque solo paru en 2020 chez Harmonia Mundi), l’ensemble Faenza ou encore Kwartett.

Le parcours d’Alice lui fait étudier aussi bien le piano que le violon, les Lettres Modernes et le théâtre. Ayant choisi de se spécialiser dans le violon baroque lors de ses études au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Lyon, elle réunit ces disciplines dans les projets de l’Ensemble Artifices, qu’elle crée en 2012.

Spécialisée dans les répertoires du XVIIe et du XVIIIe siècle, Alice est régulièrement invitée en soliste ou dans divers ensembles tant en France qu’à l’étranger. Alice a fait plus spécifiquement partie en tant que premier violon de l’Ensemble Correspondances, des Surprises, et du Concert Brisé avec lesquels elle a enregistré de nombreux disques et joué dans les plus grandes salles d’Europe et de part le monde, avant de choisir de se consacrer plus intensément à ses projets et à réduire les tournées lointaines.