Le Festival

Le mot de Marc Zuili, Directeur artistique

Marc-Zulli-Portrait-600pxDans les Rencontres Musicales de Clermont, il y a d’abord le mot « rencontre ».

 

C’est la rencontre des musiciens et du public, mais aussi la rencontre des musiciens entre eux, désireux de faire connaître les plus grands chefs d’œuvres de la musique de chambre de Haydn, Mozart, Beethoven, Schubert et des premiers romantiques au plus grand nombre.

 

Je suis donc très heureux que mes amis, Camille Thomas, Beatrice Berrut, Christophe Coin, Yoko Kaneko, les membres du Quatuors Chiaroschuro, de l’Ensemble Fragonard, du trio St Exupéry aient accepté d’inaugurer ces premières Rencontres musicales de Clermont.

 

Pour cette édition 2015, nous partirons à la rencontre de l’année 1826 :

 

Cette année là, le plus illustre luthier français du XIXe siècle, Jean-Baptiste Vuillaume, épousa une jeune Clermontoise, Adèle Guesnet, ici même à Clermont de l’Oise.

 

1826, c’est aussi l’année de la création de la sonate en Sol majeur de Franz Schubert qu’a choisi d’interpréter Beatrice Berrut, ainsi que de la création à Vienne d’un autre chef-d’œuvre de Schubert, le Quatuor en ré mineur « La Jeune Fille et la Mort » qu’interprétera le Quatuor Chiaroscuro pour le concert de clôture de ces premières Rencontres Musicales de Clermont.

 

Bon Festival à tous !

Le mot de Cécile Grange, Présidente de « La Musicale de Clermont »

L’équipe de La Musicale de Clermont est heureuse de vous présenter ce 1er rendez-vous où grands artistes et jeunes prometteurs vont donner le meilleur !

 

Nous souhaitons participer modestement à la transmission de l’art, et plus particulièrement de la musique, auprès du public.

 

Merci à la municipalité de Clermont pour son soutien, et à tous ceux qui nous ont suivi sur ce projet ambitieux et passionnant !

 

Nous vous espérons nombreux à nos côtés pour profiter de ce Festival !


Laisser un commentaire